15 rue Saint Exupery, 92 700 Colombes
Contactez nous au 01-56-83-04-70
Deratiseur : Comment choisir le bon ?

Deratiseur : Comment choisir le bon ?

 

Deratiseur : comment trouver le bon ? Toute société dans le domaine de la restauration doit effectuer une dératisation et une désinsectisation au moins trois fans par an. Tout d’abord il s’agit d’une obligation légale. De plus cela permet de se protéger contre les microbes que véhiculent certains nuisibles. Ces animaux sont : rats, nuisibles, souris, rongeurs, cafards, blattes, fourmis, guêpes, abeilles, frelons, insectes. Même si certains d’entre eux paraissent inoffensifs comme les fourmis, ils n’en demeurent pas moins qu’elles peuvent être dangereuses pour la santé. En effet les fourmis transportent des microbes dans leur cavité buccale. Et elles aiment grignoter les matières premières. C’est donc pendant qu’elle grignote certains plats, que la fourmi pourra contaminer les stocks, et du coup affecter les produits vendus aux clients.

 

L’agrément du ministère de l’agriculture.

 

Le certificat individuel pour l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, ou Certiphyto, concerne aussi bien l’utilisation professionnelle, la distribution de ces produits, leur application en prestation de service ou à titre gratuit, le conseil à leur utilisation, quel que soit le classement toxicologique des produits.

Il est exigible pour l’ensemble des personnels amenés à acheter, vendre et appliquer les produits, ou à apporter un conseil sur leur utilisation depuis le 26 novembre 2015. Une nouvelle version de ce certificat est en application depuis le 1er octobre 2016 (rénovation par décret n° 2016-1125 du 11 août 2016) 

La DRAAF est seule détentrice de l’autorité académique permettant la délivrance des certificats individuels CIPP.

Suite à l’enregistrement de la demande d’un candidat sur le site service-public.fr, les données sont transférées sur la base de données de FranceAgriMer. 

 

Catégorie Agrément entreprise Secteurs professionnels
Utilisation : Décideur en entreprise non soumise à agrément NON Exploitation agricole, Collectivités territoriales, autres
Utilisation : Décideur en entreprise soumise à agrément OUI Prestation de travaux et services
Utilisation : Opérateur en entreprise NON Exploitation agricole, Collectivités territoriales, Prestation de travaux et services, autres
Mise en vente et Vente de produits OUI Produits professionnels, Produits grand public
Conseil à l’utilisation des produits OUI Pas de catégorie

 

Qui est concernée par la certification et l’agrément ?

Est concerné par la certification et l’agrément, tout prestataire de services employant des produits antiparasitaires :

  • Toxique (T), très toxique (T+) (phrases de risques R23, R24, R25, R26, R27, R28, R39, R48)
  • Cancérigène, mutagène, tératogène (phrases de risques R40, R45, R46, R49, R60, R61, R62, R63) • Dangereux pour l’environnement (phrases de risques R50, R51, R53, R54, R55, R56, R57, R58, R59) 1. LA CERTIFICATION POUR LE SALARIE La certification est délivrée par un SRFD (Service Régional de Formation et de Développement) à un salarié pour 5 ans, s’il répond à l’une des conditions suivantes :
  • Être titulaire d’un diplôme inscrit sur la liste arrêtée par le Ministère de l’agriculture et de la pêche • Justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans le domaine de l’application, ou de la distribution
  • Suivre une formation comprenant 3 unités : technologie, réglementation, communication, dans un centre habilité 2. L’AGREMENT POUR L’ENTREPRISE Contrairement à la certification, l’agrément est délivré à l’entreprise pour une durée indéterminée par le SRPV2 . Pour obtenir l’agrément il faut répondre aux conditions suivantes :
  • Avoir au moins une personne qui soit certifiée sur 10 salariés en contact avec les produits. • Avoir souscrit une assurance couvrant la responsabilité civile professionnelle de l’entreprise. Un formulaire de demande d’agrément doit être retiré au SRPV (Service Régional de la Protection des Végétaux). Ou par Internet sur http://draf.ile-de-france.agriculture.gouv.fr Plus d’informations sur : http://e-agre.agriculture.gouv.fr et http://draf.ile-de-france.agriculture.gouv.f

 

 

deratisation desinsectisation et desinfection souris nuisibles

deratisation desinsectisation et desinfection souris nuisibles

Comparer les tarifs :

Bien sur la compétitivité tarifaire doit entrer en compte dans vos critères de sélection. Pour cela n’hésitez pas à contacter plusieurs sociétés qui disposent de l’agrément. Et de les solliciter afin d‘obtenir un devis. Une fois les différents devis entre vos mains, vous pouvez comparer les tarifs.  Cela vous permettra aussi d’établir une moyenne. Méfiez-vous des tarifs trop bas. Il cache souvent un loup. Le cout du personnel ainsi que des produits ne permet pas non plus de proposer un tarif défiant toute concurrence. De la même manière fuyez les tarifs trop élevés. Car les couts de reviens sont assez proche d’un prestataire à l’autre. Rien ne justifie donc un écart de prix trop important. Une fois le prestataire de votre choix sélectionné, tentez une négociation. Cela vous permettra peut-être de gagner quelques pourcent sur le montant total de la prestation.

 

Vérifier le score de l’entreprise

Lorsque vous faites appel à un deratiseur vous devez vous assurez de sa solvabilité. En effet les contrats que vous allez signer est pour un durée d’un an. Il prévoit plusisuers passage. Il faut donc éviter de collaborer avec un deratiseur qui est susceptible de mettre la clé sous la porte à court terme. Pour vous prémunir de ce type de déconvenue vous pouvez par exemple consulter le nombre de salariés ainsi que le chiffre d’affaire de l’entreprise sur societe.com.

S’entretenir avec le commercial

Passer un coup de fil à l’entreprise vous permettra d’avoir un premier contact avec elle. Ce contact vous permet de savoir à qui vous avez à faire. Vous pouvez ainsi évaluer le sérieux et la réactivité des équipes de bureau. Cette étape est importante dans la mesure où elle va vous permettre de vous assurer du professionnalisme.  N’hésitez pas à poser un maximum de question. Par exemple comment cela se passe si après le passage du dératiseur j’ai toujours des problèmes avec des nuisibles ? OU comment allons-nous procéder pour programmer les 4 passages annules. Si les réponses vous conviennent cela sera déjà un gage de qualité.

Ou trouver un bon deratiseur

Vous pouvez bien sur effectuer une recherche sur internet. Il est cependant difficile de connaitre le sérieux d’une entreprise uniquement via son site web. Cela peut parfois être trompeur. En effet une société peut avoir investi massivement dans la création d’un magnifique site web. Cela ne garantit pas pour autant que ses équipes sont compétentes. Ni même que les produits utilisés sont de qualité. Bien souvent les premières entreprises à apparaitre sur les moteurs de recherche ne sont pas forcément celle qui propose le service le plus qualitatif.

Vous pouvez également vous rapprocher de la chambre de commerce et d’industrie de votre département. Elle référence en général un certain nombre de partenaire pour ce type de service. Vous pourrez ainsi contacter le deratiseur de votre choix.

Enfin vous avez des sites internet de qualité regroupant les meilleurs dératiseurs de vos régions. Nous vous recommandons cette alternative. Elle vous assure une dératisation de qualité. Réalisé par un prestataire qui a été validé en amont par les équipes du site. De plus en cas de problèmes avec ce prestataire, une autre entreprise vous sera proposée. Sans que vous ne perdiez du temps à chercher de nouveau un  deratiseur.

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *